À propos

Il était une fois une petite fille. Elle s'appelait Danielle Thibault. Elle avait grandi au Bas-St-Laurent. C’était une vraie chance! Elle y avait passé des heures à courir, sauter, chanter, grimper aux arbres, parler au vent. Surtout, elle avait pu patiner dans la glaise à marée basse, collectionner les galets, les coquillages et le verre poli. Elle avait grandi encore, et devenue adulte, elle avait quitté ce monde magique vers la ville de Québec où elle avait étudié le chant, puis l’éducation. Pendant une vingtaine d’année, devenue femme et mère de trois beaux enfants, elle a roulé sa bosse dans les classes de maternelle et dans les loges du Grand-Théâtre de Québec comme choriste à l’opéra. L’enfance et l’art toujours pas très loin l'un de l’autre.

Tout dernièrement, la vie lui a permis un retour vers la nature, vers le fleuve, ses mondes odorants et boueux. C’est que la boue, elle adore ça. Elle s’amuse avec l’argile depuis déjà plusieurs années. À Québec, elle a suivi tous les cours qu’elle a pu : modelage, tournage, fabrication d'émaux, etc. Elle en mange! Elle manque de temps pour mettre en forme toutes les idées et les inspirations qui lui viennent. Elle y retrouve l’état de grâce de son enfance sur le bord du fleuve. Elle ne peut plus s’en passer. Elle veut y consacrer l’entièreté de sa vie. Depuis peu donc, elle vit au Bic. C’est pour elle une opportunité en or pour se consacrer à cette forme d’art séculaire. Elle y plonge sans retenue.

Le retour au bas du fleuve éveille en elle une foule de souvenirs venus de l’enfance qui viennent nourrir sa créativité. Elle propose une exploration poétique où les souvenirs de l'enfance, la nature et l'art de la céramique se rencontrent avec joie! Elle imagine une série d'œuvres céramiques qui capturent des fragments de souvenirs d'enfance, des moments de découverte et d'émerveillement qu’elle puise dans son expérience personnelle et qui viennent faire écho à celle des autres humains. Les formes organiques des céramiques évoquent des éléments de la nature, comme des coquillages, des feuilles ou des rochers, créant ainsi une connexion intime avec l’environnement bas-laurentien. Les couleurs et les textures utilisées rappellent la douceur des souvenirs d'enfance, avec des nuances de gris galet, de terre cuite, de vert mousse et de bleu azur. Chaque pièce céramique est unique, portant en elle une histoire personnelle, une invitation à la contemplation et à la réminiscence. Son travail incite à retrouver l'innocence et la magie de l'enfance, tout en célébrant la beauté de la nature et l'art intemporel de la céramique.

Elle travaille actuellement à sa Collection Galets. À plusieurs endroits sur les rive du fleuve Saint-Laurent, on trouve des galets gris striés de blanc. À l'été 2022, la vie l’a amenée à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine. Elle s’y est promenée sur une plage remplie presqu'exclusivement de ces galets. L’envie lui est venue de reconstruire la collection de roches de son enfance. Inspirée, elle a créé cette première collection de bols, tasses et autres objets en argile grise striée de blanc. Une invitation à rêver aux promenades sur la grève en manipulant ces objets de la vie quotidienne!